Browsing Tag

hôtel du mieux être

PRATIQUE DE RÉVEIL PRATIQUES CORPORELLES

AU MAS, DECOUVREZ LA PRATIQUE DU PRANAYAMA…

13 février 2020

Ou l’art de la maîtrise de soi par le souffle

“Lorsque le corps est agité, le souffle est agité. Lorsque le souffle est immobile, l’esprit est immobile, le yogin atteint alors la fixité.” 

Qu’est-ce que le pranayama ?

Le Prāayāma est la discipline du souffle permettant de contrôler le « prāṇa » autrement nommé « énergie vitale universelle » qui nous entoure et nous anime (selon les préceptes indiens).

Nous pouvons supposer ou imaginer que cette énergie était appelée “pneuma” en Grèce Antique,  “chi” en Chine,  “saint esprit” par les Chrétiens, ou encore  “ka” chez les Egyptiens.
Car, selon la culture indienne, le prāṇa  est dans l’air que l’on respire,  mais il n’entre pas dans la composition chimique de l’air, il est dans l’eau mais ce n’est pas l’eau, dans les aliments, les animaux, les végétaux, les minéraux…Bref il est partout !
Sans prāṇa  pas de vie, il est invisible, insaisissable et c’est de lui que nous tirons notre substance. Il est le catalyseur de nos systèmes et de leurs fonctions. 

Le prāṇa circulerait dans l’organisme par un réseau de canaux subtils, les nāḍī (assez semblables aux méridiens chinois). Et c’est pour ça que dans le yoga nous faisons des exercices respiratoires (ā-yāma) pour orienter le souffle à l’intérieur de soi et les énergies subtiles dans le corps via les nāḍī afin de produire une augmentation de vitalité chez la personne et une modification de ses humeurs.

Les différents types d’exercices :

Il existe différents types de respiration dans le prāṇāyāma, une fois la prise de conscience de la respiration faite, entre autre :

  • La respiration complète (ou respiration yogique), qui met en jeu successivement le bas de l’abdomen, la région de l’estomac, le thorax et les clavicules (ceci à l’expiration comme à l’inspiration),
  • La respiration alternée : inspiration narine droite, expiration narine gauche, puis l’inverse ; on ferme la narine non utilisée en appuyant avec un doigt mais on peut apprendre à s’en passer avec de l’entraînement.
  • La respiration glottique, que l’on obtient en s’imaginant inspirer et expirer au moyen d’un orifice situé au niveau du larynx ; on doit sentir le flux d’air à ce niveau et entendre un souffle doux.

Les bienfaits du Pranayama ?

Des études ont montré que la pratique du prāṇāyāma peut soulager les symptômes de l’asthme.

Sa pratique est aussi bénéfique dans le traitement des troubles liés au stress ainsi que l’anxiété et la dépression.

L’art de la respiration permet également d’obtenir la dissolution des fluctuations du mental et améliore la maîtrise des mécanismes physiques, physiologiques, psychiques de l’individu.

Il conduit à une meilleure connaissance et maîtrise de Soi en toutes circonstances.

Une respiration équilibrée et rythmée optimise nos capacités et notre énergie vitale.

 

Vous avez envie de découvrir de nouveaux outils pour prendre soin de vous au quotidien et vous connaître mieux ? réservez votre séjour par ici :
www.mas-de-fontefiguieres.fr