Browsing Tag

nutrition santé

ALIMENTATION VIE DU MAS

L’alimentation, une histoire de conscience, plus qu’une affaire de goût…

29 mai 2021

Changer son regard sur l’aliment…

  • L’entreprendre comme un fragment de Mère Nature qui vient nourrir nos cellules, les régénérer, et faire Un avec nous ;
  • Être plein de gratitude envers chaque fruit et chaque légume sans discrimination de gout ou de saveur, de forme ou d’espèce ;
  • Conscientiser le temps qu’ils mettent à germer, puis grandir, offrir leurs racines, leurs feuilles, leurs fleurs et leurs fruits… Parfois le cycle d’une année… Une année pour nous faire offrande de leurs bienfaits…
  • Ne plus les considérer comme de vulgaires objets « marketing » venus satisfaire un plaisir gustatif fugace et compulsif ;
  • Les respecter dès leur transformation, leur transmutation… Et leur réaccorder du temps à la cuisine.
  • Les considérer comme des êtres vivants dotés d’une énergie de vie qui vient dynamiser notre propre vitalité et devenir Nous ;
  • Conscientiser qu’ils s’intègrent à notre propre territoire corporel, nous donnent de l’information cellulaire sur la Terre Mère, nourrissent les flores qui nous composent et nous ouvre Une voie de régénérescence physiologique, psychique, émotionnelle et spirituelle…

« Nous devenons en partie ce que nous mangeons »…

A la récolte ou à l’achat, être en gratitude :

Évidemment ceux qui font leur potager ne peuvent qu’être conscient de ce miracle de Vie quand ils cueillent leur récolte… Il est sans doute plus facile de lui rendre grâce, et avoir du bonheur à cuisiner les fruits de la terre lorsque nous avons été les témoins du temps qu’il leur a fallut pour venir jusqu’à nous…Et avons été des acteurs acharnés à prendre soin de la terre cultivable et cultivée…

Mais consommateur citadin, considérer le fruit de la terre ainsi, dès son acte d’achat, permet d’être en résonance avec lui et avec le Monde. Reconnaître celui qui nous fera du bien car il va devenir soi. Ces fruits et légumes ne nous sont pas si étranger, il paraît que nous avons 30% de notre ADN commun au monde végétal… L’infiniment Grand vient intégrer et constituer notre infiniment Petit…

A la cuisine, devenir un alchimiste :

Prendre alors un plaisir immense à découvrir ce légume, apprendre à le connaître, à l’honorer en fonction de ce qu’il nous inspire. Avoir envie de le marier à des épices, pour croiser les saveurs douces, salées, piquantes, amères, acidulées ; jouer avec les espèces, les diversités, les différentes parties du végétal : les racines, les feuilles, les fruits, les bulbes, les fleurs… Faire émerger d’un même légume des arômes différents selon le type de coupe et de cuisson…Découvrir les différentes textures qui s’offrent à nous tantôt fondantes, tantôt croquantes, tantôt moelleuses, selon la manière dont on va co-oeuvrer avec ce végétal…

Créer avec ces merveilles, inventer, découvrir, explorer tous les possibles, jouer avec pour sublimer toutes les facettes qu’elles nous proposent, tantôt secrètes, tantôt évidentes, tantôt surprenantes…

Ne jamais se lasser, développer son énergie créatrice, sa curiosité, et retrouver la joie de faire, de partager, de se réapproprier le temps de vivre et le plaisir de se nourrir en sublimant Mère Nature…

A la dégustation, partager notre amour de la vie :

Créer à partir de ce que la terre nous offre et le partager avec ceux que nous aimons pour les honorer de l’Amour universel de la Terre Mère qui nous nourrit, nous guérit, nous habille, nous loge ; Leur offrir une expression de soi, notre capacité d’alchimiste à sublimer la vie, et surtout leur offrir notre Temps…Le plus précieux des atouts que nous ayons à donner.

A la digestion, intégrer les bienfaits de mère Nature :

Après les délices olfactifs, et gustatifs, prendre conscience du chemin que prend l’aliment, des papilles jusqu’à notre centrale d’épuration interne que sont nos intestins,  qui fera le tri de ce qui est bon pour nos cellules, les nutriments nécessaires à leurs survies, et ce qui est bon à éliminer. Laisser notre flore intestinale digérer toutes les fibres grâce aux bactéries bénéfiques pour rendre un merveilleux ferment à la Terre nourricière.

Rendre à Mère Nature :

Et la boucle est bouclée… Tout est circulaire, nous prenons à la Terre et lui rendons pour l’ensemencer, et nourrir le végétal de notre compost organique… Retrouver notre humilité… « Du fumier nait la rose »… Ainsi nous avons aussi notre part d’action dans l’équilibre du monde… Si toutefois nous en prenons conscience, à notre échelle, de l’importance de l’impact de notre alimentation sur le monde, sur soi, sur les structures sociétales…En respectant les cycles de la vie…

Envie de découvrir une autre manière de s’alimenter ?

Réserver votre séjour à l’Hotel Universitaire du Mieux-Être : 

https://www.mas-de-fontefiguieres.com/fr_FR/

 

 

 

ALIMENTATION CONSEIL DU MAS VIE DU MAS

LES EFFETS BÉNÉFIQUES DE LA NUTRITION DU MAS…

4 novembre 2019

Notre Bilan au bout de 6 ans !

Fin de saison oblige, voilà que nous prenons le temps de faire le bilan des effets de la nutrition du mas sur nos résidents !

Grâce à vos retours, Nous constatons des résultats exceptionnels à plusieurs niveaux !

Une alimentation détoxinante :

Pour ceux qui souhaitent se détoxiner d’une alimentation industrielle ou trop riche, changer leurs habitudes alimentaires, apprendre à s’alimenter sainement pour leur corps, ou encore se préparer à un jeûne ou faire une reprise alimentaire post jeûne, l’alimentation du mas est idéale. Pourquoi ?

D’abord c’est une alimentation :

  • Composée de fruits, légumes, légumineuses, céréales complètes,
  • Bio, aux variétés anciennes cultivées sur des sols vivants donc riches en nutriments et principes actifs, n’ayant pas besoin d’usage de pesticides ou d’engrais de synthèse, donc VIVANTS.
  • Respectant une chrono-nutrition :
    • Le midi le cru est au menu donc plein d’actifs qui vont redonner à l’organisme ce dont il a besoin en nutriments mais aussi drainer le foie.
    • Le soir que des fibres cuites pour permettre aux intestins de se purger et ainsi libérer l’organisme des toxines stagnantes.
  • À Index glycémiques bas : Aucun sucre ajouté ou produits raffinés sont incorporés à notre cuisine. Ainsi le corps se libère des toxines générées par ces produits.
  • Basique, donc un PH qui respecte les tissus et évite la création d’un terrain inflammatoire favorisant les maladies.
  • Faite maison100% naturelle et transformée sur place. Donc vous ne trouverez aucun adjuvants industriels comme les conservateurs.
  • Aux cuissons lentes à basse température pour respecter les
    nutriments, et les garder disponibles pour l’organisme.

Une alimentation revitalisante

Après les effets de la détoxination les personnes retrouvent l’énergie qu’ils avaient perdue.

En effet, les carences d’une alimentation carnée, sucrée, raffinée, industrielle, pauvre en fruits et légumes se font ressentir sur la vitalité globale de la personne. Ainsi en mangeant du frais les personnes retrouvent le vivant qu’elles perdent avec leur alimentation citadine. Et les effets se font sentir rapidement sur le moral.

Certains vont jusqu’à retrouver la joie de vivre et leur créativité. Nous l’expliquons par la consommation intense de fruits et de légumes. Le choix de nos produits Bio de nos producteurs locaux éthiques et engagés apportent aux personnes toutes les vitamines et minéraux dont ils ont besoin.

Retrouver une bonne santé, prend peu de temps, mais surtout se fait dans la joie et la bonne humeur ! 

Les effets bénéfiques en un temps record

Se font sentir au bout de 2 à 3 jours pour 95% de nos résidents tels que :

  • Découverte du plaisir des goûts et textures nouvelles,
  • Envie d’être plus attentif à son alimentation dans son quotidien,
  • Retrouver l’élan créatif de (re)faire la cuisine,
  • Perte de poids (ou une reprise pour ceux qui en ont besoin),
  • Aucune sensation de faim entre les repas ou vers 11 h,
  • Digestion fluide,
  • Diurétique,
  • Transit facilité ou retrouvé,
  • Disparition des aigreurs d’estomac,
  • Ventre plat au réveil,
  • Plus de reflux œsophagien,
  • Meilleur sommeil,
  • Légèreté d’après repas,
  • Relaxés et apaisés,
  • Plus d’énergie, et disparition des coups de pompes
  • Détoxication au café et au sucre,
  • Peau plus belle.

95 % des résidents repartent avec l’envie de modifier leurs habitudes alimentaires pour garder les bénéfices qu’ils ont expérimenté au mas en très peu de temps.

 

Envie de changer votre alimentation ? N’attendez plus…

Réservez votre séjour dès le 1er janvier 2020 pour la saison prochaine par ici :

https://www.mas-de-fontefiguieres.com/fr_FR/

 

 

 

 

 

 

 

ALIMENTATION CONSEIL DU MAS VIE DU MAS

Effets du Végétarisme sur le diabète type 2

29 mai 2019

Au mas les résidents diabétiques réduisent de 30% leur prise médicamenteuse d’insuline

Nous nous sommes souvent demandé pourquoi les personnes diabétiques de type 2 (DT2) qui séjournent au mas réduisent en moyenne de 30% leur prise d’insuline au bout de 2 jours. Après avoir cherché pour comprendre le phénomène, voici ce que l’on a trouvé et que nous vous partageons joyeusement !

Plusieurs études scientifiques ont montré que près de la moitié des patients DT2 réduisent leur prise de médicaments avec une alimentation végétale. Par ailleurs, une doctorante en pharmacie de l’université d’Aix-Marseille a observé en 2018 que les personnes ayant une alimentation végétarienne durant 5 mois au moins, montrent une chute spectaculaire de leur DT2 allant de moins 38% à moins 62%.

Aujourd’hui, nous pouvons donc affirmer que le régime végétarien riche en fibres dû à la consommation abondante de légumes, fruits, céréales complètes et légumineuses améliore considérablement le contrôle glycémique chez les personnes ayant un DT2, mais aussi les autres.

Ces différentes études expliquent ces résultats spectaculaires par 2 thématiques majeures :

1/ Une meilleure gestion du métabolisme du glucose donc du DT2 par les végétaux eux-mêmes car les :

  • Fibres alimentaires ingérées ralentissent la digestion des sucres et de fait améliorent le contrôle glycémique et abaissent le risque d’insulino-résistance.
  • Antioxydants contenus dans le végétal (tels que polyphénols) et les micronutriments spécifiques (tels que le magnésium) jouent un rôle majeur dans le métabolisme du glucose.
  • Végétaux favorisent l’installation d’une flore intestinale (le microbiote) qui à la fois :
    • Facilite le métabolisme des fibres et des polyphénols,
    • Diminue le métabolisme des acides biliaires, qui jouent un rôle clefs dans la baisse de la résistance à l’insuline

2/ L’autre facteur abaissant le risque de diabète : … L’absence de viande !

En effet, une étude ayant suivi pendant 14 ans un groupe de 75 000 sujets, a montré que la survenue d’un DT2 était positivement corrélée à la consommation de viande rouge et de charcuteries. Et cette donnée s’accentue lorsque la consommation dépasse 100 g de viande rouge et 50 g de charcuterie par jour.

Ce lien viande rouge/charcu et diabète type 2 s’explique par la présence de 2 éléments qui selon différentes études ont une corrélation :

  • Le fer héminique contenu principalement dans le sang des viandes, impliqué non seulement dans le cancer du côlon mais aussi dans l’augmentation du diabète de type 2.
  • Les nitrites, conservateurs et colorants des jambons et charcuteries, toxiques pour le pancréas, et favorisant le DT2.

Nos recherches à ce jour ne nous permettent pas encore de vous expliquer le mécanisme du fer héminique et des nitrites dans le DT2… Mais nous poursuivons notre enquête et dès que nous trouverons une étude éclairant notre lanterne, nous ne manquerons pas de vous le faire savoir !

En attendant si vous avez un DT2, ou que vous en avez les premiers signes, un séjour au mas vous aidera à vous alimenter de manière à mieux gérer votre taux de glucose dans le sang, ou à réduire votre prise d’insuline…

 

Réservez votre séjour au mas ici :

www.mas-de-fontefiguieres.com